CE N'EST PAS UN REVE, MAMADOU!

Un stage sur la Françafrique, la France à Fric et l’Afrique en France, sur l’enfouissement de l’Avenue Charles De Gaulle, sur l’enfant de Joal bercé par les rhapsodies des griots, sur les vraies valeurs, et la force de la France, qui est dans l’esprit des Lumières.

Les 6 et 7 novembre, à l’instar d’Hegel, Victor Hugo, Henri Guaino, et Nicolas Sarkozy, nous nous interrogerons sur l’Afrique : l'Art moderne lui doit-elle tout, faut-il l’aider à entrer davantage dans l'Histoire, l'Africain est il un enfant, un paysan ou un poète? Nous organiserons une fête costumée, une soirée échangiste dans une ambassade congolaise, une soirée à thème à Neuilly sur Seine ou bien une soirée d’adieux au Safari Club de Kakaméga, lorsque le champagne coule à flot et qu'on danse sur Saga Africa en grignotant un peu de manioc. Nous discuterons avec Nadine Morano, Omar Bongo, Mouammar Kadhafi, Liliane Bettencourt, Jean Bedel Bokassa ou Jean François Copé. Nous en apprendrons davantage sur le moment où, enfin, l'enfant de Joal, à genoux dans le silence de la nuit africaine, pourra lever la tête. Après avoir évoqué diverses affaires franco-africaines, allant de la vente de porte-avions à la suggestion d'autosuffisance alimentaire pour la prochaine Eurafrique, nous trinquerons aux crocodiles, avant de nous réunir, pour discuter d'un ordre international équilibré. Nous réfléchirons au fait que la Suisse a traversé ce siècle dernier sans guerre, et nous danserons, que ce soit sur des rythmes africains, avec la Obama Dance de DjKadhafi, ou sur des symphonies du bonheur, avec les chorégraphies de Patrick Swayze et Lisa Niemi.

«Ce n’est certes pas la chronologie qui compte, mais le sens, qui si souvent n’est pas dans l’ordre» P.P. Pasolini

Grâce à l’étude de nombreux textes et documents (journaux, magazines, interviews, enregistrements télévisés et radiophoniques, rapports de débats de l’Assemblée Nationale, du Sénat, de l’Elysée, biographies et autobiographies…), c’est donc une étourdissante plongée au coeur de l'Histoire, où palpitent pouvoir, violence, et amour, que nous vous proposons. Une épopée furieuse et démentielle mêlant philosophies politiques orientale et occidentale, oscillant entre réalisme et mysticisme, parlant aussi bien de l'Afrique que de la France, du Brésil que de la Libye, de la Suisse ou des Etats Unis.


Au Studio-Théâtre de Vitry, les samedi 6 et dimanche 7 novembre.

Plus d'informations sur www.studiotheatre.fr